DECLIC  

Crupet, petit village du namurois, rattaché depuis 1977 à la commune d’Assesse. Crupet fait partie des plus beaux villages de Wallonie. Surtout connu pour son diable et pour sa grotte dédiée à St Antoine de Padoue (fé’m ritrover çou qu’j’a pierdou), le village vient de connaître un bien triste boost de réputation. Le diable est de retour et Saint Antoine hélas ne nous a pas permis de retrouver le bonheur de la culture ! Concentration. Si mes calculs sont exacts (ce qui est rare), ce numéro de Hot House parviendra entre vos mains (sans doute toujours noyées de gel hydro-chose) début avril 2021. Soit dans un peu plus d’un mois. Soit un peu plus d’un an après le début de la Saga Covid. Soit un mois et demi après cet après-midi infâme et lumineux à la fois qui vit, dans l’église de Crupet, un certain Quentin Dujardin puni pour avoir confondu guitare et goupillon (même si en fin de compte, il semble que les amendes soient en passe d’être annulées). La loi (the law), la nouvelle loi, celle des pouvoirs spéciaux -spécieux, autorise les croyants à se retrouver à 15 dans une église pour une cérémonie religieuse (grand bien leur fasse et qu’ils en profitent pour adresser quelques prières pour nous au très haut – quoique tout compte fait, non, on s’en passera). Donc, ok pour 15 personnes dans une église (chapelle, basilique..) à condition toutefois qu’une des quinze personnes n’ait pas emporté une guitare et n’ait l’idée aberrante et subversive de la sortir pour jouer quelques notes. Parce que là, la maréchaussée débarque et les amendes pleuvent ! A vomir !   

Bien sûr, cet épisode n’est pas le plus grave ni le plus douloureux qui ait émaillé cette crise. Le drame, soyons sérieux, il a d’abord grandi dans les maisons de repos, dans les services de soins intensifs, puis aujourd’hui dans les faillites en préparation, dans les conséquences directes et indirectes de cette stupide bulle de 1 (bulle de 1 franchement !), chez les jeunes suicidaires etc. Mais à défaut d’être en tête au palmares des drames du Corona ou de ses couacs légendaires (masques, tests, vaccins), l’après-midi de Crupet n’a rien d’anecdotique pour la cause. Il nous glisse en fait à l’oreille deux choses, l’une terrifiante, l’autre gonflée d’espoir. La première, ça fait un an qu’on l’a sous les yeux. Elle se pare de mots immondes et ridicules dont le principal est sans doute « non essentiel ». Appliqué à la culture et aux activités sociales (souvent liées), ce terme négatif nie l’histoire de l’humanité (rien que ça), une histoire qui démarre (au bas mot) dans les grottes de Lascau et qui ne s’achèvera qu’en entraînant avec elle l’humanité toute entière, laissant la terre (qui n’en a rien à cirer) revenir au calme d’antan. Pendant des semaines, des mois, alors qu’on parlait chaque soir des coiffeurs, un silence proprement assourdissant niait tout simplement les artistes et les gens du spectacle – précision, je n’ai rien contre les coiffeurs, quoique puisse laisser imaginer ma coupe de cheveux, mais c’est la disproportion et l’injustice qui me trouent le cul rendent un peu fou. Silence des politiques, des scientifiques, d’une partie importante des medias. Vous voulez quoi, une guerre civile ? Rassurez-vous, elle pourrait déjà être là, les gars, heureusement on n’est pas des sauvages.. Et tout cela sans étude sérieuse sur la dangerosité des différents espaces en terme de contamination.

 

Heureusement, l’affaire Crupet-Dujardin semble (au moment où j’écris, je ne sais pas ce que ce souffle sera devenu au moment où vous lirez ces lignes) avoir remué quelque peu la fourmillière et commencé à révéler l’absurdité au grand jour. Qui sait ? En tout cas, pour cet après-midi triste et généreux à la fois, merci Quentin… Et la prochaine fois, pense au goupillon, il y en a peut-être à 6 ou à 12 cordes..   JPS

PS : Quentin Dujardin vient de diffuser, sous le titre Ave Maria, le morceau joué ce fameux après-midi à Crupet. Avis aux amateurs, ça s’écoute sur https://www.youtube.com/watch?v=AR0LQGIf-08

 

HotHouse 249
HotHouse 248
HotHouse 247
HotHouse 246
HotHouse 245
HotHouse 244
HotHouse 243
HotHouse 242
HotHouse 241
HotHouse 240
HotHouse 239
HotHouse 238
HotHouse 237
HotHouse 236
HotHouse 235
HotHouse 234
HotHouse 233
HotHouse 232
HotHouse 231
HotHouse 230
HotHouse 229
HotHouse 228
HotHouse 227
HotHouse 226
HotHouse 225
HotHouse 224
HotHouse 223
HotHouse 222
HotHouse 221
HotHouse 220
HotHouse 219
HotHouse 218
HotHouse 217
HotHouse 216
HotHouse 215
HotHouse 214
HotHouse 213
HotHouse 212
HotHouse 211
HotHouse 210
HotHouse 209
HotHouse 208
HotHouse 207
HotHouse 206
HotHouse 205
HotHouse 204
HotHouse 203
HotHouse 202
HotHouse 201
HotHouse 200
HotHouse 199
HotHouse 198
HotHouse 197
HotHouse 196
HotHouse 195
HotHouse 194
HotHouse 193
HotHouse 192
HotHouse 191
HotHouse 190
HotHouse 189
HotHouse 188
HotHouse 187
HotHouse 186
HotHouse 185
HotHouse 184
HotHouse 183
HotHouse 182
HotHouse 181
HotHouse 180
HotHouse 179
HotHouse 178
HotHouse 177
HotHouse 175
HotHouse 174
HotHouse 173
HotHouse 172
HotHouse 171
HotHouse 170
HotHouse 169
HotHouse 168
HotHouse 167
HotHouse 166
HotHouse 165
HotHouse 163
HotHouse 162
HotHouse 161
HotHouse 160
HotHouse 159
HotHouse 158