A LA UNE : Eric Legnini

Au cœur de cette rentrée qu’on attendait avec impatience, un pianiste originaire de Huy, installé depuis de longues années à Paris, où il s’est construit une place enviable comme soliste mais aussi comme arrangeur, producteur etc.. Eric Legnini est à l’affiche du Mithra Jazz à Liège 2021. Il s’y produira le 23 septembre, à la Cité Miroir, en compagnie de Rocky Gresset (gt) et Thomas Bramerie (cb) - un trio acoustique baptisé Six Strings under. Mais ce n’est pas tout. C’est autour d’Eric Legnini que redémarrera 5 jours plus tard la saison de Jazz Portraits présentés par J-P Schroeder à la Jazz Station le mardi 28 septembre à 19h. Un portrait qui sera également proposé à Liège quelques jours plus tard, lors de la première Soirée Vidéo de la Maison du Jazz, le vendredi 1er octobre. Deux soirées qui seront l’occasion de rappeler la déjà longue carrière de cet enfant prodige qui, né en 1970, découvrit le jazz au milieu des années ’80 en compagnie de son ami Stéphane Galland. Evocation de sa famille, de son enfance, de ses débuts dans le jazz, dans sa ville natale, de sa rencontre avec Jacques Pelzer, de la création de son premier trio avec Stéphane et J-L Rassinfosse, de son séjour à N-Y et des cours qu’il y suivit avec Richie Beirach, de ses allers-retours entre Liège, Bruxelles et Paris où l’attira notamment le saxophoniste Stefano di Battista, puis de cette formidable carrière internationale menée entre jazz pur et dur et sonorités plus contemporaines, entre travail des sons et des voix, créations d’univers personnels, relectures de standards et hommages à des monuments comme Phineas Newborn ou Stevie Wonder. Près de 40 ans au service de la musique !