2020  2019  2018  2017  2016  2015  2014  2013  2012  
Les cours
Les cours
Les cours
Les cours
Les cours
<< Janvier 2020 >>
L M M J V S D
   
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   
archives
21/9
Monsieur...

Même si certains l’appelaient Jean-Marie et le tutoyaient, entre nous, à la Maison du Jazz, on l’appelait Monsieur. Pas Monsieur Peterken, non, Monsieur, tout court. Et si, sous l’étiquette, il y avait un soupçon de second degré, un brin de dérision affectueuse (le cigare, la prestance, le costard, le côté vieille France), il y avait aussi et surtout un immense respect et une indéfectible reconnaissance. Respect pour le travail effectué au service du jazz : organisation de concerts dès 1949, émissions de radio dès 1956 et de télévision dès 1959 (le mythique Jazz pour Tous, en tandem avec Nicolas Dor et dont la version TV est la seule émission de jazz régulière qu’ait jamais eu la RTBF), co-organisation du Festival de Jazz de Comblain la Tour, de 1959 à 1966, au sein de la bande des 5 dont il était le dernier survivant (Joe Napoli, Nicolas Dor, Raymond Arets, Willy Henroteaux), et bien sûr, le peak de sa carrière, la création en 1991 du Festival International Jazz à Liège, son bébé de cœur et de passion. Respect mais aussi reconnaissance : nous savons, à la Maison du Jazz, ce que nous lui devons, à titre individuel ou à titre collectif : il faut le dire et le redire, sans son intervention, la Maison du Jazz serait sans doute resté un beau rêve prenant la poussière au fond d’un tiroir. Homme d’action et de décision, impulsif, sensible sous une carapace imposée par la vie, généreux et fidèle en amitié comme en jazz, fou de swing et de big band, Jean-Marie s’est éteint ce 21 septembre. Chapeau bas, Monsieur !