Les cours
Les cours
Les cours
Les cours
Les cours
<< Décembre 2022 >>
L M M J V S D
     
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
archives
Vous désirez être tenu informé de nos actualités ?
Laissez-nous votre adresse email !


21/12
Les Docs de la Maison du Jazz
Docs photos, animations, portraits jazz, affiches, vidéos, témoignages, archives...

La Maison du Jazz vous réserve quelques surprises issues de nos collections pour pimenter votre quotidien. Pour nous suivre et participer en temps et en heure aux différents posts, retrouvez-nous sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/maisondujazzasbl

 

Ce lundi 11 avril, Yves Teicher s'en est allé retrouver Django, Trenet, Rimbaud et bien d'autres qu'il a magnifiquement célébrés durant sa carrière.
Sa page facebook professionnelle mentionne «Violoniste, Jazzman, Poète, Acteur» et les majuscules sont effectivement de mise pour cet artiste anti-conformiste, peu soucieux des genres et du bon genre en particulier. Las! Yves n'aura pas obtenu toute la reconnaissance que son art méritait et sa discographie est bien trop maigre pour rendre compte de ce musicien hors du commun. Celles et ceux qui l'ont vu sur scène savent de qui il est question et ne sont pas près d'oublier sa flamboyance.
Pensées à sa famille et ses proches dont Stéphane Martini.
 
 
 
Marc Frankinet a été l'invité de Philippe Baron dans l'émission Jazz pour évoquer son nouvel album «A Little Provincial Town». Ce disque présente exclusivement des compositions écrites par des musiciens liégeois ou assimilés (si l'on pense au regretté Garrett List), dont certaines rares ou inattendues.
Jean-Pol Schroeder, mémoire de la Maison du Jazz et auteur des liner notes, l'accompagnait.
 
Une émission à écouter ici 
 
 
 
BETTY DAVIS n'est plus. Mais elle restera. Première femme noire à écrire et produire sa propre musique, féministe de choc, pionnière du funk et inspiratrice d'une foule de musiciens dont un certain Miles Davis.
 
 
 
Un mariage éclair avec Miles Davis et Betty Mabry devient Betty Davis. Elle a 23 ans, une carrière de mannequin en cours, écrit des chansons qu'elle ne chante pas encore. Elle présente à son «vieux» mari (vingt ans d'écart) des jeunots qui ont pour nom Jimi Hendrix et Sly Stone et le branche sur le rock psychédélique. Son influence sera bien réelle de «Filles de Kilimanjaro» à «Bitches Brew». Le trompettiste divorcera en 1969, expliquant qu'elle est «trop jeune et sauvage» pour lui.
A écouter ICI 
 
 
 
 
 
Dis, Papa, c'est qui sur la photo ?
Souvenir, souvenir. Et un petit écart nombriliste avec ce salut de fin de concert à l'An Vert. Le nom du groupe est celui d'un personnage de Dostoievski...
 
Réponse: STRAVOGUINE , avec de g à d Pierre-Nicolas Bourciez, notre fantastique jongleur, Jérémie Schroeder (dms) Chloé Schroeder (voc) Pierre Bernard (fl) Pierre Greco (cb) moi (pn) et Yves Dellicour (ss, bcl). Un groupe familial et plein de super souvenirs...
 
 
 
 
 
Une anecdote piquante sur Miles Davis narrée par Jean-Marie Périer.
Associé à la vague yéyé, il est le photographe français emblématique des années 60. C'est Daniel Filipacchi qui lui permet d'entamer sa carrière très jeune et l'introduit dans le milieu jazz de l'époque. C'est ainsi que Miles Davis, Ella Fitzgerald ou Dizzy Gillespie seront les premiers artistes à poser pour lui:
 

 

 

 

 

 

Qui ? Quand ? Où ? Pourquoi ?

Réponse: Bobby Jaspar à Papeete (Thaiti)

 

A l'heure des Real Books numérisés, des logiciels d'écriture musicale etc, petit retour aux sources avec cette partition de René Thomas.. On se plait à imaginer la tête du musicien à qui René refilait ce genre de partition...

 

Jimmy's Gallery
Dans la série "Mais quel beau gamin", voici, pour terminer l'année...
 

 Réponse: Gino Lattucca



https://www.youtube.com/watch?v=EKWPynScqgw